Comme on le voit dans l’article précédent, installer un personnage n’est pas forcément très compliqué, mais requiert quelques précautions, et parfois quelques petites manipulations.

Pour simplifier un peu les choses, les dernières versions de Mugen supportent désormais les personnages compressés, ce qui tombe bien puisque c’est souvent, pour ne pas dire tout le temps, sous cette forme que sont distribués les personnages.

Voyons un peu comment ça marche.

Si la procédure d’installation est simplifiée, elle est aussi plus « rigide ». En effet, ce système ne fonctionnera pas dans les cas suivants :

  • L’archive n’est pas au format ZIP : c’est, au moins pour le moment, le seul format de compression supporté par Mugen. Si vous avez une archive RAR, il faudrait donc la décompresser pour recompresser les fichiers au format ZIP, mais puisqu’on doit décompresser les fichiers, autant passer dans ce cas par la méthode classique.
  • Les fichiers n’ont été compressés directement (c’est le dossier contenant les fichiers qui a été compressé) : dans ce cas, Mugen ne trouvera pas le fichier DEF car Mugen va le chercher à la « racine » de l’archive, en quelque sorte, et qu’il ne s’y trouve pas.

Si votre personnage ZIP n’est pas reconnu dans Mugen, c’est probablement que vous êtes dans le second cas ; là encore, la seule solution est de passer par la méthode classique.

1. Emplacement du fichier

Par défaut, quand on lui donne un nom comme « KFM », Mugen sait qu’il doit chercher dans chars/ un dossier « KFM » puis, dedans, un fichier KFM.def. Bref, le point de départ, c’est le dossier chars/. Si on considère que l’archive ZIP « remplace » le dossier du personnage, c’est logiquement que l’on va mettre le fichier ZIP là où on aurait mis le dossier du personnage : directement dans le dossier chars/.

Les personnages compressés sont placés dans le dossier chars/.

C’est tout pour cette étape !

2. Vérification du nom de fichier

Une étape assez courte, là encore : vous devez vérifier le nom du fichier DEF contenu dans l’archive. Pas besoin d’extraire pour cela : il suffit d’ouvrir l’archive pour voir son contenu, et refermer :

Le contenu d’un fichier ZIP de personnage : trouvez le fichier DEF.

Il y a 2 possibilités :

  • Le nom du fichier ZIP et le nom du fichier DEF sont identiques : c’est le cas dans la capture ci-dessus (le nom du fichier ZIP apparaît dans la barre de titre tout en haut) : sasquatch.zip et sasquatch.def,
  • Le nom du fichier ZIP est différent du nom du fichier DEF (exemple, si on avait eu sasquatch.zip et ssquatch.def)

Selon le cas, la suite de l’installation va légèrement changer.

3. Insertion dans Mugen

C’est une étape qui ressemble un peu à celle décrite dans la méthode classique (je vous renvoie à l’article en question pour plus de détails), à savoir qu’il faut ajouter votre personnage dans le groupe [Characters] du fichier data/select.def, sauf que cette fois, au lieu d’inscrire le nom du dossier du personnage, on va inscrire le nom du fichier ZIP :

sasquatch.zip

Et c’est là que la vérification du point 2. va servir : si vous êtes dans le premier cas (nom du ZIP = nom du DEF), vous avez fini, votre personnage est normalement jouable dans Mugen.

En revanche, dans le deuxième cas, vous allez devoir rajouter le nom du fichier DEF à la suite du fichier ZIP, en séparant les deux par un deux points « : », comme ceci :

sasquatch.zip:ssquatch.def    ; pour reprendre l’exemple donné.

Sauvegardez votre fichier select.def.

4. Limitations

Ce type d’installation présente certains avantages, comme le fait que le personnage prenne moins de place (vu qu’il est compressé), que vous n’avez pas des fichiers plein partout, et que la manipulation pour l’installer est plus simple.

Néanmoins, gardez à l’esprit qu’elle n’est pas applicable à tous les personnages (cf. ce qui a été dit au début). En outre, les « storyboards » (scènes cinématographiques) liées au personnages (intro et fin) ne peuvent pas être jouées à partir d’un personnage compressé. Enfin, si vous avez dans l’optique d’apprendre à programmer des personnages, il vous faudra bien travailler sur les fichiers de code et non sur des fichiers zippés ; idem si vous souhaitez simplement étudier le code d’un personnage pour comprendre son fonctionnement.

Tout ça pour dire qu’un Mugen ne comportant que des personnages compressés est encore un peu utopique…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connexion »